D’après le communiqué de presse « La planification des déchets et un scénario « 0 déchet » créateur d’emplois » sur www.regionreunion.com (5/3/2019)

 

Le « scénario 0 déchet » est un plan d’action qui cherche à réduire à la source la production de déchets, en intervenant à 3 niveaux : produire sobrement (éco-conception), optimiser et allonger l’usage (économie du partage, réemploi) et préserver la matière (compostage, recyclage). La Collectivité de Réunion accompagne les entreprises dans leur transition écologique, œuvre pour une structuration des filières, soutient le recyclage et aide au développement de solutions vertes telles que les « ressourceries » ou autres ateliers de réparation et de valorisation.

 

Ce scénario est intégré dans les actions inscrites au Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets (PRPGD) en faveur de l’économie circulaire. Suivant les recommandations de la Commission Européenne, la Région s’engage pour un scénario « zéro déchet » sans unité de valorisation des déchets.  La Région souhaite privilégier d’autres procédés que l’UVE (Unité de Valorisation Energétique) pour le traitement des déchets résiduels (tels que la gazéification). Ce sont 37 millions d’euros qui peuvent ainsi être affectés à d’autres solutions alternatives à l’incinérateur. En tant qu’éco-citoyens, les Réunionnais devraient être invités à donner leur avis lors d’un référendum local sur la valorisation énergétique des déchets.

 

En 2019, la Région s’engage fortement sur ce secteur à travers de multiples actions :
➜ mise en œuvre du PRAEC (Plan Régional d’Actions en faveur de l’Economie Circulaire)
➜ lancement de la seconde session de l’appel à projets « économie circulaire » en partenariat avec l’ADEME
➜ poursuite des aides en faveur des associations et acteurs de l’économie circulaire
➜ réalisation d’un annuaire régional des acteurs et initiatives du secteur
➜ accompagnement du projet « développement de l’écotourisme à Mafate » piloté par l’IRT

 

Adhérer à l’économie circulaire c’est adhérer à un modèle de bioéconomie qui s’inscrit dans le cadre du développement durable. Les aides à l’investissement en faveur du développement de l’économie circulaire sont estimées à 1 emploi direct ou indirect par tranche de 30 000 euros investis.

La collectivité encourage et accompagne d’ores et déjà le développement des filières et la création d’emplois. La Région soutient toutes les dimensions de l’économie circulaire.

L’enveloppe globale engagée dans le domaine de l’économie circulaire par la Collectivité pour l’année 2018 s’élève à près de 690.000€, notamment pour le financement d’une trentaine de projets liés au développement de nouvelles filières.

 

Chez Waste Valorisation, nous soutenons cette initiative et invitons les collectivités réunionnaises à s’équiper de Wastie O&A, qui revalorisent à la source les déchets organiques en compost. Tout ceci grâce à des micro-organismes non pathogènes qui ne rejettent ni eaux usées ni gaz ni matières toxiques. Un gain de temps, de ressources et de sécurité importants pour faciliter cette transition écologique.